DÉMARCHE

J'aspire à susciter ces conversations particulières qui permettent la naissance d'une compréhensions mutuelle et l'avènement d'un jeu performatif où la parole tente de refaire le monde. Or, la conversation tire sa puissance de son état de mouvement constant; ainsi, tenter de la définir revient à lui retirer une partie de cette force. Néanmoins, refuser de la définir revient à se priver des outils qui permettraient de la comprendre. Mon travail explore ce paradoxe.

Je construis des lieux, souvent mobiles, qui visent à déstabiliser esthétiquement afin de stimuler l'ouverture et la curiosité, tout en offrant une sensation de confort, afin de stimuler la disponibilité émotionnelle. En m'inscrivant dans différentes communautés en tant qu'artiste, j'expérimente différents modes de collaboration et niveaux d'engagements: de la rencontre ponctuelle au projet s'échelonnant sur plusieurs mois.

Travailler avec des participant.e.s qui ne sont pas toujours issu.e.s du milieu des arts fait naitre des tensions idéologiques qui m'amènent à questionner les notions de spectateur.trice.s, de diffusion, de documentation et d'autonomie. Chaque projet me permet de pousser ma réflexion éthique et théorique sur le rôle et la place de l'artiste.

Touchant l'installation, la photographie, la vidéo, la performance, le travail du bois et le dessins, je m'engage dans des projets collaboratifs afin de remettre en question et de repenser les modèles actuels de vivre ensemble.